Ne fermons pas les rideaux !!


eclipse01Ceux qui me connaissent un peu le savent déjà, la curiosité est mon moteur. Je trouve ça primordial pour chacun de cultiver cet état d’esprit, de fortifier son envie de découvrir et d’apprendre, autant que possible. Tout en acceptant évidemment que parfois on ne puisse pas, par fatigue par exemple. On a tous, moi la première, des moments de petite forme où on a besoin de fermer les écoutilles quelques jours le temps de souffler un peu…
Mais s’il n’y avait qu’un truc à apprendre aux enfants, pour moi, ce devrait être ça. La curiosité, l’envie d’apprendre, de comprendre, de découvrir. Sans pression, sans obligation, sans jugement sur ce qui est utile ou pas.
Financièrement, socialement, intellectuellement, nous ne sommes pas égaux face à ça, hélas, mais je crois qu’il suffit souvent d’un rien pour lancer la machine, d’une petite graine qui ne demande qu’un terrain un peu fertile pour pousser. Ensuite, à chacun de faire selon ses possibilités, ses envies, ses centres d’intérêt. Il n’y a aucune obligation et si on n’est par exemple pas à l’aise à l’idée d’entrer dans une bibliothèque ou une librairie – selon son éducation, ce n’est sans doute pas toujours évident – il y a plein d’autres possibilités d’apprendre et de découvrir, de s’intéresser, que ce soit par des rencontres, du travail manuel, des magazines, internet, même la télévision qui n’est pas forcément un bousilleur de neurones selon ce qu’on y regarde. Les possibilités sont multiples, à chacun de trouver son terrain de jeu. Le tout est d’avoir eu au départ le petit coup de pouce qui donne envie d’aller plus loin, de se dire « Et si… » ou « Mais pourquoi… ».

Et là, on arrive fort logiquement à mon petit coup de gueule. Demain 20 mars 2015, entre 9h et 11h, il y a une éclipse solaire. Visible partiellement en France. Ça n’était pas arrivé depuis 1999 me semble-t-il. C’est donc une occasion plutôt rare qui pourrait être le point de départ de cet appel à la curiosité. Quelle consigne a été donnée dans les écoles ? Gardez les enfants à l’intérieur, évitez les récréations dehors et fermez les rideaux.
Fermez les rideaux.
En France en 2015, on dit donc aux gamins à l’école « Voilà, c’est dangereux, ne regardez pas » et basta.

Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la violence de cette consigne. De sa portée. De sa signification.
L’éclipse est prévue depuis des années. Elle pourrait être l’occasion d’animations scolaires en collaboration avec des clubs d’astronomie, d’un événement national organisé partout, avec distribution de lunettes spéciales dans les mairies, organisation d’expositions… Mais non, on enferme les enfants dans les classes et on continue tranquillement le petit programme scolaire, dans les clous, sans profiter d’une telle occasion plutôt rare. Pénurie de lunettes ? Oh ben oui, tiens, il ne fallait surtout pas anticiper, ce n’est pas comme si on était au courant depuis des années !! Comme si on découvrait l »intérêt des gens pour ça, largement démontré lors de l’atterrissage de Curiosity sur Mars ou la mission Rosetta il y a quelques mois, largement suivis !! Oulàlà, non, on ne savait pas !

Cela me semble pour ma part très révélateur de l’état d’esprit actuel : on se replie sur soi, on se renferme, on refuse de regarder au delà. Face à une opportunité d’apprendre et de découvrir, on ne voit que le danger potentiel et plutôt que de l’assumer et de le gérer, on ferme les rideaux, par peur. Peur irrationnelle et exagérée qui fait qu’on préfère détourner le regard et fermer les yeux plutôt que de les garder grands ouverts, protégés, évidemment, mais ouverts sur le monde et ses merveilles.
Bien sûr qu’il est dangereux de regarder cette éclipse sans protection (soit lunettes spéciales neuves, soit projection sur un fond, mais jamais de vision directe du Soleil, vous risquez de gros dommages sur la rétine). Mais confiner et fermer les rideaux n’empêchera pas la prise de danger par certains et les potentiels accidents. Sinon on enferme directement les enfants chez eux sans possibilité de sortie jusqu’à 18 ans parce que dehors, ils risquent de se faire renverser par une voiture ou enlever par un pervers. Sans oublier les épisodes de pollution comme actuellement où les gamins (et les adultes) se prennent tout dans les bronches, ça doit être sympa pour les asthmatiques et les allergiques… Mais ça, apparemment, ce n’est pas assez grave pour qu’on y fasse quoi que ce soit !

La peur semble aujourd’hui notre seul guide… et pas besoin de chercher bien loin pour savoir que le guide en question est plutôt mauvais et n’apporte rien de bon. Lois liberticides, chasse à du terrorisme présumé même quand il a 8 ans ou que la jupe est trop longue, repli sur des valeurs morales vues comme sûres et rassurantes mais totalement dépassées au point d’en devenir réac… C’est ce monde-là qu’on a envie de voir émerger ? Une société de peur qui n’aura finalement plus grand-chose à protéger puisque c’est par l’ouverture et la différence qu’on évolue et qu’on s’enrichit, qu’on avance et qu’on progresse.

Alors ne fermons pas les rideaux, assumons les risques, faisons preuve de pédagogie et de vigilance sans pour autant nous laisser enfermés dans des salles de classe de plus en plus vides de sens.
Et bon courage à ceux et celles, nombreux je pense, qui chaque jour se battent pour tenter de dépasser cette inertie et cette logique de la peur.

Concernant l’éclipse de demain, une petite BD très intéressante pour savoir comment l’observer sans risque !!

Publicités

5 réflexions sur “Ne fermons pas les rideaux !!

  1. Sans doute que la prévention coûte trop cher 😉
    En 1999, mon père m’avait engueulée (très violemment) car je m’approchais de la fenêtre. Bon… je n’avais pas de lunettes, certes, mais ça m’avait terrorisée ^^ » Du coup; je ne fais pas forcément le parallèle avec le repli sur soi que vit la France mais je trouve qu’en France, on planche beaucoup sur la théorie, même quand on a une occasion unique de voir comment ça se passe « en vrai ». Une méthode qui a ses avantages (je trouve les élèves français plus rigoureux que d’autres, si si) mais beaucoup d’inconvénients évidemment.

    En tout cas, ce comportement, il est vrai que je ne pensais pas le trouver à l’échelle nationale.
    Chez moi, c’était : pour ne pas que l’enfant tombe, on lui interdit de marcher ^^ »

    J'aime

    • Je n’avais pas de lunettes non plus en 1999 mais je me souviens qu’avec mes parents, on avait regardé par projection avec une petite lunette astronomique sur un carton. Mais aujourd’hui, on est en 2015 et certaines villes ont même annulé des sorties scolaires pour éviter que les gamins soient dehors… Fermer les yeux sur un danger ne le fait pas disparaître !!

      J'aime

  2. C’est un peu triste en effet de confiner les enfants à cause de l’éclipse mais attention aux généralisations et prenons bien soin de choisir les bonnes cibles.
    Beaucoup d’écoles font ce qu’elles peuvent avec des moyens limités pour mettre en place et développer des activités qui permettent aux enfants de développer leur curiosité. Il ne faudrait pas l’oublier, et ce même si les enfants sont confinés aujourd’hui pendant l’éclipse.
    Les moyens sont limités et les choix budgétaires sont souvent difficiles.
    Personnellement, je le vois chaque jour dans la petite école de village que mes filles fréquentent.
    Alors oui, aujourd’hui, elles ont été toutes les deux confinées pendant la récréation de 10h, et bien évidemment que je trouve cela dommage, mais par ailleurs elles ont l’occasion de participer à de nombreuses activités qui s’insèrent dans un chouette programme pédagogique mené par une chouette équipe éducative.
    Pour cela, je te trouve un peu injuste quand tu écris « Mais non, on enferme les enfants dans les classes et on continue tranquillement le petit programme scolaire, dans les clous ».

    Malheureusement, sans lunettes, le confinement est la seule solution.
    J’ose à peine imaginer la responsabilité morale de l’école et le procès pour défaut de prévoyance qu’une école devrait assumer en cas d’accident.

    Ce qu’il faut fustiger par contre, et je crois que c’est le sens de ton billet, ce sont en effet les navrantes politiques menées en matière d’éducation (et de culture aussi) par les pouvoirs publics.
    Pour les lois liberticides, le repli sur les valeurs morales,…, on est totalement d’accord. Bien que je trouve un peu hardi (mais pas inintéressant) le passage du confinement des enfants pendant l’éclipse à ces propos.

    J'aime

    • Je ne critique pas les écoles en elles-même qui font effectivement ce qu’elles peuvent avec des moyens limités, en devant se conformer à des politiques changeantes et souvent contradictoires. Je ne doute d’ailleurs pas qu’il y ait plein de prof qui se démènent pour créer des animations et trouver des moyens d’utiliser l’actu pour l’apprentissage de leurs classes. Bravo à eux, ce doit être épuisant.
      Je pointe plutôt du doigt le manque de volonté global, notamment politique, dès qu’il s’agit de sortir un peu du rang. Il y a quand même des endroits où on a annulé les sorties scolaires alors qu’il était prévu des animations avec des clubs d’astro. Quel message fait-on passer aux enfants ? Et de manière générale, quel message fait-on passer aux gens ? Pour moi, cela fait vraiment partie d’un mouvement global qui s’étend actuellement, où on ne pense plus qu’à l’utile, à ce qui rapporte, en faisant passer tout ce qui n’est pas immédiatement rentable au dernier plan… C’est peut-être hardi, tordu, ou totalement exagéré mais c’est vraiment le ressenti que j’ai depuis quelque temps…
      De manière générale, je ne ressens de curiosité, d’audace, d’envie de découvrir nulle part…

      J’ai regardé l’éclipse ce matin. Enfin, j’ai juste pu jeter un œil 10mn à la fin, quand le soleil a timidement percé les nuages (et pas suffisamment pour que les lunettes soient utilisables). Et ce que j’ai trouvé le plus triste, c’était d’être toute seule sur le parking les yeux en l’air tandis que des gens passaient à côté sans jamais lever la tête. Vraiment je trouve ça incroyablement triste…

      (Soit dit en passant, dans la petite BD mise en lien à la fin de mon billet, il y a des trucs pour permettre à des classes de voir l’éclipse sans risque…)

      J'aime

      • « Pour moi, cela fait vraiment partie d’un mouvement global qui s’étend actuellement, où on ne pense plus qu’à l’utile, à ce qui rapporte, en faisant passer tout ce qui n’est pas immédiatement rentable au dernier plan… C’est peut-être hardi, tordu, ou totalement exagéré mais c’est vraiment le ressenti que j’ai depuis quelque temps… »

        Non mais t’inquiètes pas, on est bien d’accord, hein….
        Je crois qu’on est seulement en train aujourd’hui de se rendre compte du bouleversement des sociétés occidentales qu’ont apporté les politiques de Thatcher et Reagan au tournant des années 70 et 80.
        Et on s’en rend douloureusement d’autant plus compte aujourd’hui que le système a généré l’idée que toute alternative est impossible parce que soi-disant inévitablement vouée à l’échec.
        Alors, tu métonnes que les gens sont apathiques, résignés, que la curiosité et l’audace soient aux abonnés absents.
        Quand tu vois le manque d’idées complet de la social-démocratie européenne aujourd’hui, t’as juste envie de pleurer.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s