Le mythe de la sauveuse


La white savior dans toute sa splendeur...

La white savior dans toute sa splendeur…

Ce week-end se déroulait le Salon musulman du Val d’Oise (et non le Salon de la femme musulmane) pour sa troisième édition. Y étaient invités notamment divers imams connus pour certains propos (très très) problématiques sur la femme musulmane. Inutile de dire qu’il n’en fallait pas plus pour que cet événement privé soit rapidement instrumentalisé… D’autant plus que les Femen y ont fait une de leurs habituelles actions médiatiques, pendant que, selon elles, les imams discutaient de savoir s’il fallait battre sa femme ou non. Et aussi étonnant que ça puisse paraître, aucun organe de presse n’avait pensé à envoyer un journaliste sur cet événement qui allait pourtant faire forcément parler de lui vu l’ambiance bien tendue actuellement sur la question musulmane en France (et la plupart du temps débattue uniquement par des non-musulmans, faut-il le rappeler). Ah si, pas de chance, un journaliste de Buzzfeed était là et a contesté la version des Femen, enregistrement à l’appui.
(Qu’on ne s’y trompe pas, si je n’apprécie guère les Femen pour diverses raisons, je suis par contre totalement contre toutes les violences qu’elles ont apparemment subies suite à leur action : si un service de sécurité ne sait pas gérer deux personnes sans les cogner, faut changer de métier !!)
Bref…

Depuis, toute féministe qui l’ouvre notamment sur Twitter a droit, non seulement au mansplaining habituel (autrement dit, les chouineries classiques des mecs), mais également à l’obligation de donner son avis sur le sujet. « Ce que vous dénoncez, c’est pas important, alors que la soumission de la femme (sous-entendu  « dans l’Islam »), vous faites rien contre ? ».
Classique.
Comment nier des combats pour en imposer d’autres et ainsi détourner le regard sur autre chose. Du pain béni pour ces habituels contestataires qui adorent constamment nous rappeler « les vrais combats ». En règle générale, ceux qui n’imposent pas leur remise en question directe. Un peu façon « oui je pollue avec mon 4×4 mais regarde la Chine, elle fait pire !! ».
Sauf que non. Pas d’accord.

Déjà parce que croire que la soumission de la femme prônée par certains ou l’horreur du viol conjugal ne sont absolument pas liés aux affiches publicitaires sexistes ou aux blagues misogynes, c’est au mieux de l’aveuglement, au pire du pur cynisme. Le sexisme est multifacette, a beaucoup de visages différents et s’incruste dans les moindres recoins. Le sexisme, c’est un mode de pensées qui infériorise la femme, la rend responsable de tout et capable de rien. Qui moque tout ce qui est considéré comme féminin et valorise tout ce qui est considéré comme masculin. Son champ d’action est vaste, infiniment vaste.
Tenir la porte d’une femme uniquement parce qu’elle est une femme, c’est avant tout du sexisme (oui, les femmes ont des bras et savent tenir une porte sans avoir besoin des biceps de monsieur).
Utiliser l’imagerie populaire de la femme cruche et idiote MAIS belle est sexiste.
Sortir une grosse blague pourrie sur le cul de Janine la secrétaire avec en bonus « oh, c’est pas méchant, pourquoi tu rigoles pas ? », c’est du sexisme.
Penser que la féminisation d’un métier lui est néfaste sans voir derrière que ce qu’on « dénonce » est en fait le fruit du patriarcat et non pas des « méchantes femmes », c’est du sexisme.
Et c’est aussi important de se battre contre ça au quotidien que contre le viol ou les violences conjugales. Parce que c’est un tout, le sexisme quotidien alimente les violences sexistes. Constamment. Refuser de le voir, c’est surtout se déresponsabiliser de ses propres habitudes sexistes sous prétexte qu’on n’est pas un violeur ou qu’on ne tape pas sa copine (oh, super, mec, tu veux un cookie ??)…

Le cookie du héros qui ne tape pas sa copine !

Le cookie du héros qui ne tape pas sa copine !

De plus, il serait malhonnête de louper l’islamophobie crasse qui se cache derrière ce renvoi constant à la question de la « soumission de la femme » juste après un salon musulman. Comme si tous les musulmans étaient d’horribles misogynes violents et manipulateurs par essence. Et seulement eux. On rappelle les stats ? Une femme qui meurt tous les 3 jours sous les coups de son compagnon (et donc une quantité phénoménale de femmes qui se font maltraiter physiquement et/ou moralement par leur conjoint). Une plainte pour viol toutes les 40 mn (et donc beaucoup plus de viols). Harcèlement de rue quotidien. Et les députés qui ont sifflé Cécile Duflot parce qu’elle était en robe dans l’hémicycle, ils priaient Allah peut-être ?
Renvoyer la question du sexisme sur un autre groupe que le sien, c’est un grand classique, d’autant plus depuis quelques années où taper sur l’Islam est devenu un sport à la mode. Comme si les non-musulmans étaient de parfaits petits anges respectueux des femmes. Bullshit. Avant d’aller faire la leçon à d’autres, on ferait peut-être bien de voir si on n’a nous-même rien à se reprocher, non ?

Étant pour ma part blanche et non-musulmane, je considère que ce n’est pas à moi d’aller faire la morale aux musulmanes sur comment elles doivent être féministes. Je ne peux pas d’un côté dire aux hommes que ce n’est pas à eux de me dire comment je devrais défendre « la cause » vu qu’ils ne sont pas directement concernés et qu’ils ne vivent pas le sexisme H24, et de l’autre me la jouer « je vais toutes vous sauver » avec les femmes musulmanes dont je ne vis pas le quotidien, qu’elles soient voilées ou non (vous le sentez, le petit relent puant de colonialisme, là ?).
Je peux être une alliée, mais c’est tout, je dois avant tout écouter et relayer les paroles des principales concernées, toutes dotées d’un cerveau en parfait état de fonctionnement, et non pas d’office aliénées par essence à leurs hommes comme semblent le croire certain.e.s. Sisi, des féministes voilées, par exemple, ça existe, ce n’est pas incompatible, même si cela paraît totalement inconcevable aux yeux d’individus n’ayant habituellement jamais pris la peine de discuter deux minutes avec précisément une femme voilée qui se revendique féministe.
En tant que féministe, mon objectif reste que TOUTES les femmes puissent vivre comme ELLES l’entendent, sans pression ni limite imposée par d’autres, hommes comme femmes. Et qu’elles puissent notamment SE SAPER COMME ELLES LE SOUHAITENT, sans avoir à subir de remarques par rapport à ça. Qu’elles soient en mini-jupe ou en hijab.

Alors le sexisme lié à un contexte musulman (et qui existe, bien évidemment), ce n’est pas à moi, femme non-musulmane de m’y attaquer. Ce n’est pas non plus comme si je n’avais rien à faire dans ma propre communauté, face à de braves hommes non-musulmans mais pas pour autant non-sexistes, face à des religieux et croyants catholiques pas en reste en terme de misogynie (on ne peut pas dire que la religion catholique soit franchement très ouverte sur la question des femmes non plus, hein), face à un monde du travail qui continue de voir les femmes comme des chieuses qui empêchent les malheureux mâles d’exprimer leurs valeurs viriles, etc.
Franchement, on a déjà de quoi faire dans notre société patriarcale, nos élites bien blanches, masculines, hétérocentrées et misogynes, pas besoin d’aller se rajouter du boulot sur un sujet dont on ne sait rien !

Donc non, ne me parlez pas de ce Salon musulman (où les propos tenus semblent avoir été plutôt cadrés malgré le lourd passif de certains invités, très doués apparemment pour le « double discours », comme tant d’autres), ne me parlez pas de la situation de la femme en Afghanistan, en Arabie saoudite ou tout autre pays étranger, musulman ou non (oui, ça m’afflige terriblement de voir ce qu’elles peuvent subir, c’est une absolue évidence, et je soutiens totalement les femmes là-bas qui se battent avec un énorme courage contre ça). Ce n’est pas parce qu’il y a pire ailleurs qu’on n’a rien à faire ici.
Commençons donc déjà par nous occuper de notre sexisme quotidien, des femmes qui gagnent encore moins que leurs homologues masculins, des femmes qui doivent se coltiner encore 80% des corvées ménagères quand monsieur est tout fier d’avoir descendu la poubelle, des femmes qui se tapent la majorité des temps partiels avec des salaires de merde, des femmes qui se font emmerder en entretien d’embauche à cause d’une possible future maternité, des femmes qui se font quotidiennement harceler, insulter, peloter, agresser dans la rue, des femmes qui doivent encaisser chaque jour leur lot d’humiliations et de rabaissements sans rien pouvoir dire sous peine d’être au mieux moquées, au pire virées, des femmes pas assez femmes pour certain.e.s, des femmes avec ou sans utérus et qui doivent subir les conséquences de l’un comme de l’autre sans rien dire, des femmes qui peuvent vouloir rester à la maison s’occuper de leurs enfants sans avoir à se faire emmerder « parce qu’elles ne travaillent pas », des femmes qui doivent TOUT assumer, constamment, et si possible avec le sourire, en étant sexy (comprendre « baisables ») mais pas trop, et sans la ramener.
Franchement, vous ne croyez pas qu’on a déjà largement de quoi faire avec ça ?

Publicités

3 réflexions sur “Le mythe de la sauveuse

  1. Ce qui est flippant avec ton image de couverture, c’est que Dany s’appelle TargARYEN ^^;;
    Bref, je n’ai pas grand-chose d’autre à dire à part que je suis bien d’accord et que le coup du cookie est énorme. En marge du mythe de la sauveuse, celui de la bonne ou de la mauvaise/fausse féministe est aussi ignoble et reproduit les codes du sexisme. De quel droit va-t-on dire qu’untel ou unetelle n’est pas féministe ? C’est totalement contre-productif : plus il y a de féministes, plus la cause aura de la visibilité. Mais bon, certain.e.s préfèrent faire la guéguerre pour savoir qui a le plus de légitimité…

    J'aime

  2. « (oh, super, mec, tu veux un cookie ??)… »

    Euh ouais, moi, je veux bien.
    Pas parce que je ne tape pas sur ma femme (ça, ça va de soi), juste parce que j’aime bien les cookies. 🙂

    Toujours agréable de te lire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s