ClexaCon 2017



Le week-end dernier, du 3 au 5 mars, s’est tenu à Las Vegas la première édition de la convention ClexaCon. Je n’y étais évidemment pas, puisque moi et les voyages, on n’est pas en très bons termes mais avec la magie d’internet, on a quand même pu un peu en profiter…

ClexaCon, c’est quoi ?
Sur leur site, elle est présentée ainsi : A Media & Entertainment Convention for LGBTQ Women and Allies.
Plus clairement, c’est une convention de trois jours consacrée à la représentation des femmes LGBTQ dans les médias. Il y a des films et des documentaires projetés, des invitées, des stands, du cosplay et beaucoup de conférences comme « Bisexual Representation in the Media », « Diversity in Comics » ou « Queer Women of Color Representation in the Media ». A priori les trois jours avaient de quoi être bien remplis…

Mais pourquoi ClexaCon ?
Clexa c’est le nom d’un ship de la série TV The 100. Oh, je crois que je viens de perdre quelques personnes en route…
Un ship c’est un terme dérivé de relationship utilisé dans le fandom (la communauté de fans) pour définir un couple (existant ou pas). Exemple, dans Harry Potter, vous avez notamment le ship (existant) Hermione/Ron et le ship Harry/Hermione (ou Harry/Drago…). Un ship ce sera donc un couple mis en scène par les fans qui vont créer leurs propres histoires sur le net, au travers de multiples fanfictions (des écrits de fans reprenant un univers et des personnages).
Et qui dit ship dit nom : le nom d’un ship sera créé en collant et arrangeant les deux noms du couple. Exemple : Clarke et Lexa dans The 100, c’est Clexa. Alors que d’autres fans préfèrent Bellarke, Bellamy et Clarke (mais quelle idée !!). Le nom d’un ship, c’est un peu un nom de code utilisé par les fans pour voir si vous faites partie des « initié.e.s » ou pas en fait…

Dans les séries TV, il existe des tropes, que Wikipedia traduit par « figure narrative », « récurrence scénaristique » ou « artifice de fiction ». Des éléments classiques qu’on retrouve régulièrement dans divers shows. Et parmi eux, « Bury Your Gays » (« enterre tes gays ») et sa version féminine « Dead Lesbian Syndrome » (pas besoin de traduire…). Il signifie que très régulièrement, les personnages identifiés comme homosexuels dans une série ont un destin bien souvent funeste. Certes, il y a plein de personnages hétéro qui y restent, mais proportionnellement, les LGBTQ ont nettement plus de risques de quitter la série après un passage de la Faucheuse.
Pour moi, la plus marquante reste évidemment Tara dans Buffy, dont la mort particulièrement inattendue vaudra pour l’éternité une légère rancune de ma part pour Joss Whedon (même si la suite valait le coup, avec une Willow en roue libre).
Mais pour la génération plus récente, le destin foireux de Clexa a été la goutte de trop. En mars 2016 est diffusé à la TV américaine l’épisode 7 de la saison 3 de The 100 avec la mort particulièrement ingrate et minable de Lexa. Mettre fin à la vie d’une chef de guerre de manière aussi grotesque et gâcher ainsi un couple particulièrement fort et marquant (c’est déjà rare d’avoir une héroïne ouvertement bisexuelle, mais en plus en couple avec une chef du clan…) ont apparemment beaucoup fait couler d’encre dans le milieu LGBT américain.
D’où la ClexaCon, dont la première édition a lieu pile un an après. S’il y avait assez peu de chance d’y voir les deux personnages de The 100, d’autres actrices ont largement répondu présentes et totalement joué le jeu. Voici quelques photos glanées sur le net…

Michelle Krusiec, Alice Wu et Lynn Chen du film Saving Face

Saving Face, film qui a déjà 12 ans et qui reste pourtant un des très rares à mettre en scène la rencontre de deux femmes d’origine asiatique. Chaudement recommandé si vous ne l’avez pas vu…

Sarah Shahi et Amy Acker de Person of Interest

Sarah Shahi et Amy Acker jouaient les personnages de Sameen Shaw et Root dans la série Person of Interest, donnant le ship Shoot. Leur panel a d’ailleurs assez rapidement évolué vers quelque chose de…

Continuons…

Dominique Provost-Chalkley et Katherine Barrell de la série Wynonna Earp

Dominique Provost-Chalkley et Katherine Barreell jouent Waverly Earp et Nicole Haught dans la série Wynonna Earp. Leur couple est connu sous le nom Wayhaught et il est… (on en reparlera).

Elise Bauman et Natasha Negovanlis de la web-série Carmilla

Elise Bauman et Natasha Negovanlis jouent dans la web-série Carmilla, adaptée très très librement du roman du même nom de Sheridan Le Fanu (sorti en 1892 donc pas très gay-friendly, on s’en doute), précurseur du Dracula de Bram Stocker (1897). La série, que vous pouvez trouver sur la chaîne Youtube de KindaTV, met en scène Laura Hollis et sa nouvelle voisine de chambre Carmilla Karnstein et leur couple s’appelle Hollstein. Elles ont également joué dans le film indépendant récemment sorti en VOD Almost Adults. Et ce ne sont pas les dernières pour se prendre au jeu et leur panel a été l’occasion de les voir interpréter des scènes cultes d’autres séries : Clexa de The 100, Willow et Tara de Buffy, Xena et Gabrielle…


Pour la petite histoire, Elise Bauman s’identifie comme bisexuelle et Natasha Negovanlis comme pansexuelle. Ce n’est pas si courant que les deux membres d’un ship soient LGBTQ…

L’actrice ouvertement bie Sara Ramirez, Callie Torres dans Grey’s Anatomy, n’a dormi que 4h dans la nuit pour être là lors du dernier jour de la convention. Inutile de dire que la nouvelle de sa venue a fait le tour des smartphones en quelques minutes…
Elle a assisté à plusieurs panels, dont en tout cas celui avec Jasika Nicole, Astrid dans Fringe, puisqu’elle est venue lui faire coucou à la fin

Jasika Nicole, Ali Liebert et Elizabeth Keener dans le panel LGBTQ Actresses

Il y avait bien sûr plein d’autres invitées mais j’avoue avoir surtout tilté sur celles que je connais le plus. Vous pouvez retrouver un certain nombre de panels sur Youtube et periscope, beaucoup ont été filmés ce qui était d’ailleurs fortement encouragé par la convention elle-même.

Ce qui me frappe et me touche beaucoup avec cette convention, c’est qu’au delà des invitées, des rencontres, elle expose une dynamique enthousiasmante, une réunion de femmes par les femmes pour les femmes (principalement mais tout le monde pouvait évidemment venir), dans un univers habituellement très dominé par le masculin. Elle met en lumière un manque, celui d’une bonne représentation des femmes LGBTQ, puisque c’est pour cette raison justement que la convention est née. Elle a permis à 2200 fans du monde entier de se réunir, de se rencontrer, de partager quelque chose de fort et d’unique. Et je trouve ça beau, profondément.
La visibilité et la représentation des LGBTQ est une nécessité absolue pour faire évoluer les mentalités, nous permettre de trouver des repères et des modèles pour pouvoir exister dans une société très hétérocentrée qui n’a souvent pas conscience de ses privilèges et de ce que peut coûter le manque d’identification dont souffrent beaucoup de LGBTQ. Dans un monde pouvant être extrêmement violent pour les femmes et les minorités, il est simplement primordial d’avoir ce genre de manifestations, mettant en avant des séries TV, des films, des comics, etc. qui peuvent tant aider au delà de leur simple rôle de divertissement.
J’espère voir revenir cette convention l’année prochaine…

Publicités

2 réflexions sur “ClexaCon 2017

  1. Hello! Bon mon commentaire vient un peu tard mais je cherche une traduction de Shoot lors de leur passage au ClecaCon. Sais tu si je peux trouver ça quelque part? (Comprendre un mot sur trois, et ne pas comprendre pourquoi tout le monde se marre m’énerve ^^).

    J'aime

    • Bonne question… Hélas, à moins que quelqu’un ne se soit dévoué.e pour proposer un sous-titre sur une des multiples vidéos dispo… C’est mon gros problème également. La barrière de la langue est méga-frustrante !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s