You Me Her 1.02 Review


On retrouve Jack et Emma au petit matin après leur folle nuit de sexe et de révélations. Et pour une fois, une série ose aborder les choses qui fâchent : oui, on pue de la gueule le matin, il n’y a que dans les films que les couples peuvent partir dès le réveil dans de torrides ébats sans passer par la case brosse à dents !
Il fallait que ce soit dit.
Izzy de son côté a un réveil apparemment un peu douloureux…

Un de ces matins qui s’appellent « Va te recoucher ! »

Izzy se flagelle verbalement devant son miroir tandis que chez Emma et Jack, une discussion s’impose… même si je ne comprends pas trop pourquoi.

Y a pas à dire, mec, tu sais vraiment parler à ta femme avec délicatesse…

Euh… mais… pourquoi ?

Vraiment, pourquoi Emma aurait dû dire à son mari que dans sa vie avant lui, il y a eu non seulement d’autres hommes mais également des femmes ? En quoi ça le REGARDE ?? Qu’ils aient à parler de leur relation avec Izzy, OK parce que ça semble un peu ambigu… Mais du passé sexuel et amoureux d’Emma sous prétexte qu’elle n’a pas suivi le sacro-saint chemin de croix hétéro… pourquoi ? Qu’est-ce que ça peut bien changer ?
(Je veux dire, en dehors du petit bobo sur le pauvre ego du mâle qui semble se sentir dévirilisé parce que sa femme peut aussi désirer des meufs…)

Izzy essaie pendant ce temps de se faire pardonner par son mec à qui elle a posé un joli lapin la veille.

So sexy !

La calamité des coloc étudiantes en psycho qui vont te psychanalyser la tronche dès que tu galères un peu…

Tandis qu’Izzy tente de se persuader de reprendre sa vie en main (par exemple en arrêtant de flasher sur les deux membres d’un couple), le couple justement gamberge sacrément sur la question…

T’étais pas censée passer à autre chose, Emma ?

C’est la grosse fiesta au pays des fantasmes foireux !! Ristourne pour tout le monde !

Il va y avoir de quoi raconter chez la psy de couple…

Chacun se fait rattraper par les vicissitudes du quotidien (aka « le travail ») de manière plus ou moins embarrassante (plus que moins, en fait) tandis qu’Izzy parvient à se rabibocher avec son mec.
Voilà, la série est finie, salut…
Ah non, retour du frère foireux.

Puis c’est cool parce que le plan à la con n’a de toute évidence absolument AUCUNE conséquence…

Ça sert de faire du yoga !

Chacun se rend compte de son côté que mettre son mariage un peu en danger avec Izzy a soudain rendu l’autre nettement plus désirable. Un grand classique.
Izzy quant à elle découvre que gérer les mecs et leur ego fragile est un métier à plein temps.

Les meufs doivent vraiment sacrément aimer les mecs pour les supporter parfois…

Heureusement pour elle, elle sait comment lui parler…
Alors que chez la psy, Jack joue son connard tandis que sa femme raconte ses expériences féminines passées.

Qui voulait discuter de ça chez la psy et finalement fait une gueule de 6 pieds de long devant l’air réjoui de sa femme plongée dans ses souvenirs ?

Ego fragile de mec, démo n°4786 : « Moi, moi, moi, moi, moi !! »

Izzy tente elle désespérément de découvrir si elle veut être avec Andrew pour un truc sérieux ou juste pour trouver un truc auquel se rattacher, n’importe quoi… La question qui fâche. Enfin, c’est surtout la réponse qui risque de fâcher…
Jack continue lui de se montrer sous son meilleur jour…

Mais pourquoi tu serais fâché, mec ? C’est toi qui t’es conduit comme un connard chez la psy !

Mais elle n’a pas à te le dire, Jack !! Avec combien de meufs t’as couché, toi ?

Jamais ça ne lui viendrait à l’idée de l’interroger sur ses précédents mecs… Mais les femmes, oulàlà, faut qu’il sache tout. Mec, ça ne te regarde pas, t’as pas à lui tirer les vers du nez ! Et tu t’attends quasi à ce qu’elle s’excuse en plus !

Ensemble tu veux dire ? Ah oui, ça, je t’avoue que je commence à me le demander aussi !

Bonjour, c’est le plombier !

J’ai mis plusieurs jours avant de réussir à me mettre à ce deuxième épisode. Je l’ai lancé trois fois avant d’y arriver. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, et ô surprise, Jack m’a passablement énervée. Le mec est celui qui a initié la merde au départ et il pique sa colère de mâle outré quand il découvre que sa femme avait ses petits secrets. Je t’aime bien, Jack vraiment, mais il va falloir rapidement arrêter de jouer au gros con narcissique jamais responsable de rien (et vu le résumé de l’épisode 3, ce n’est pas totalement gagné).

On a en tout cas appris que mettre en danger son couple en suivant les conseils foireux du grand frère à l’évidence complètement con rend le teint plus beau, la peau plus soyeuse, fait s’illuminer ton visage, te permet d’avoir une promotion au travail et de te faire prendre en modèle par ta prof de yoga. Quand même.
Notons tout de même que c’est l’homme qui a une proposition de promo et la femme qui se fait féliciter au yoga. Faut pas déconner non plus…
La série pose des questions intéressantes et sait manier l’humour mais le comportement de Jack avec Emma m’a quand même sacrément agacée. Je ne suis pas sûre que notre brave homme ait les épaules pour gérer un trio…
On tentera quand même le troisième épisode.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s