Wynonna Earp 1.05 Review


On se retrouve pour l’épisode 5 de Wynonna Earp. La saison 2 arrive bientôt, il faut que je me bouge !

On commence avec Wynonna faisant un cauchemar sur sa sœur disparue, Willa. Un bon moyen de démarrer sa journée…
Cauchemar qu’elle compte oublier à coups de bière et jus de tomate. Pas bien sûre de l’efficacité de cette technique… De toute évidence, sa chasse aux Revenants l’affecte quelque peu…
Un autre qui est un peu affecté par tout ça également, c’est le Revenant amené par Doc juste au delà de la limite du triangle de Ghost River il y a quelques épisodes. A priori, ça ne lui réussit pas au teint… au point qu’il s’est coupé le pied pour se libérer de sa chaîne et revenir dans la zone maudite. Eh ouais, c’est un peu dégueu…

Au petit matin, on surprend Dolls en plein exercice. Et ça n’émoustille PAS DU TOUT Wynonna à deux doigts de baver dans son café.

Ferme la bouche, Nonna !

Son enthousiasme est vite douché quand Dolls lui explique qu’ils doivent aller faire quelques léchages de botte auprès d’un notable de la ville. Un juge que Wynonna connaît hélas un peu trop bien…

Un juge qui se souvient apparemment très bien de la délinquante Wynonna…

Wynonna a bien apprécié l’attitude lèche-cul de Dolls avec le juge, je crois…

Elle peut se moquer, cette attitude leur a permis d’obtenir un mandat de perquisition pour chez Bobo Del Rey, ce dernier ayant reçu une caisse suspecte. Mais suivre la procédure ne fait pas trop partie de ses habitudes jusqu’à ce que Dolls lui rappelle le sort « explosif » réservé à la ville si l’existence des Revenants avait le malheur de s’ébruiter. De plus, cette descente de flics au camping de Bobo est aussi l’occasion de repérer quelques potentielles têtes connues…

Waverly, chargée de prendre quelques clichés de criminels revenus des Enfers

Sauf qu’à l’évidence, Bobo a été prévenu et tous ses collègues démoniaques sont partis à l’aqua-poney. Ne supportant plus les moqueries graveleuses du maître des lieux, Wynonna utilise sa méthode : la menace et le flingue.
Elle botte quelques culs sous les yeux consternés de sa petite sœur et d’un agent Dolls ravi par ces méthodes pas du tout dangereuses.
L’opération est évidemment un bon gros fiasco mais Waverly profite d’avoir Bobo à disposition au poste de police pour taper la causette.

Retrouvailles charmantes entre l’ancienne petite fille et son ami imaginaire…

Elle veut comprendre pourquoi il l’a à l’époque choisie elle. Mais Bobo a toujours vu en Waverly autre chose qu’une pauvre petite fille faible. Il semble fonder de gros espoirs sur ses capacités…
Pas le temps pour plus de révélations puisque Wynonna débarque, vire sa petite sœur et menace de renvoyer Bobo dans les flammes infernales. Mais Bobo n’est pas un petit démon de bas étage…

Oups !

Il ne peut sans doute pas utiliser le Peace Maker et sa crosse le brûle mais ce n’est pas ça qui risque de l’effrayer. Ces quelques gentillesses sont là encore interrompues par l’arrivée d’une nouvelle joueuse sur l’échiquier, Melle Stone, officiellement l’avocate du maître des Revenants.
Et comme la journée se devait d’être définitivement pourrie pour Wynonna, là voilà agressée dans sa voiture par un Revenant qui risque en plus de lui dégueulasser la banquette arrière vu qu’il est malade en bagnole. Charmant !

Have a nice day !

Mais leur départ précipité ne passe pas inaperçu et ils sont finalement rattrapés par Waverly et Doc… qui reconnaît alors un de ses anciens camarades.
Pendant ce temps, Bobo « discute » avec son avocate.
Ce qui est bien, c’est qu’on n’avait pas trop de doutes sur l’implication de cette fameuse « Melle Stone » dans les embrouilles de Purgatory.
Il faut dire qu’elle semble un peu… instable et dotée de pouvoirs capables de rivaliser avec ceux de Bobo.

Constance Clootie, à votre service…

Au Shorty’s, Wynonna et son nouvel ami Fish discutent des informations qu’il pourrait lui apporter.

Vous n’aviez jamais vu un Revenant faire son coming-out ? Ça y est, c’est fait !

Il lui raconte sa rencontre à l’époque avec l’homme de sa vie… et de sa mort apparemment. Pris au piège par un marché avec Bobo. Il veut le retrouver. A la clé pour Wynonna, une photo des Sept qui ont tué son père et enlevé sa sœur.
Elle part interroger un autre Revenant, avec délicatesse et finesse.
Mais tous ces morts, toutes ces exécutions commencent à sérieusement peser sur Wynonna qui n’est clairement pas une tueuse dans l’âme… Son rôle de bourreau des Revenants devient lourd à porter, surtout quand ceux-ci s’évertuent à lui rappeler l’histoire foireuse de sa famille. Ce dont ils ne se privent pas.
Mais avant de mener Fish à son homme, Wynonna veut la photo. Qu’elle doit récupérer au poste de police. Qu’elle tente de cambrioler en draguant les agents de maintenance. Qui sont en fait deux meufs. L’option « je montre mes seins » tombe à l’eau et elle envoie alors Doc faire le joli cœur. C’est une technique de blaireau mais ils en jouent tellement que c’est tordant !

Ça tombe bien, Dolls commençait à perdre son sang froid dans ses excuses à l’avocate de Bobo puisqu’il en était à proférer quelques menaces sous-entendues au juge qu’il soupçonne de corruption… Interruption de l’entretien à la suite d’émanations de monoxydes de carbone. On se demande bien pourquoi…
Pendant que Wynonna et Fish partent chercher leur photo, Doc se faufile dans le repère des Badges noirs… et y retrouve Melle Stone/Constance Clootie, qui est évidemment, comme on l’avait déjà compris, la fameuse sorcière responsable de son sort. Mais même la gâchette la plus rapide de l’ouest ne peut rien contre les pouvoirs d’une sorcière…
Wynonna et Fish partent avec les négatifs photos attendus, sous le nez désabusé de Dolls qui fait comme s’il n’avait rien vu. Et il est temps d’aller retrouver Levi, l’amoureux de Fish… qui se trouve être le Revenant baladé hors frontière par Doc et entraperçu au début de l’épisode. Oui, on s’en doutait un peu…
Le brave Levi s’est donc barré et Doc n’est pas très fier de ce qu’il a fait sur ordre de Bobo…
Ils finissent par retrouver Levi, en sale état, et l’Héritière va encore devoir faire son sale boulot.
Fish lui demande de briser la malédiction, pour qu’ils n’aient plus à revenir, et la remercie.
Deux Revenants en moins… Mais à quel prix…
Et pendant ce temps, Constance chante une berceuse à deux squelettes. Dont on devine donc que ce sont ses rejetons.

Cette femme a l’air absolument charmante !!

On comprend le marché entre Constance et Bobo : il lui retrouve tous les os de sa progéniture, elle lui file la clé pour sortir du triangle sans douleur. Ça promet !
Tandis que Doc et Wynonna interrogent leur humanité et… euh…

Voilà, quoi…

Voilà un épisode en fait riche en révélations (même si ça manquait de Wayhaught mais bon…). On rencontre deux nouveaux personnages, le juge, évidemment corrompu, et la sorcière dont Doc veut se venger mais qui a aussi son propre plan à exécuter. Bobo commence à être un peu développé, les Revenants font moins manichéens, l’ensemble gagne en richesse et en intrigues. Les relations entre les personnages s’approfondissent, le poids du fardeau de Wynonna l’oblige à mûrir.
Bref, la série évolue et explore son univers épisode après épisode… et le prochain risque d’être intéressant !
Vous serez là ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s