Supergirl 2.19 Review


Supergirl épisode 19, saison 2. Il va falloir être moins à la ramasse qu’à l’épisode précédent, les gars…

Une soirée tranquille à National City. Un braquage de banque et Maggie chuchote quelques mots doux aux braqueurs.

Et on se fera plein de câlins sur un grand arc-en-ciel !

Je la sens moyennement convaincante (et convaincue) comme négociatrice… Débarque évidemment Supergirl qui explose un toit et fait sortir les braqueurs contraints et forcés.
Maggie semble très moyennement ravie que sa belle-sœur lui ait ainsi cassé la baraque dans son job. C’est sûr qu’avec un super-héros en ville, les flics sont un peu au chômage technique. Et bien sûr, Supergirl ne capte pas le dixième de l’exaspération de Maggie. Trop occupée à faire flotter sa jolie cape et à rendre service même quand on ne lui demande rien…
Bien évidemment, au dîner, Mon-el met les pieds dans le plat à pizza…

Si ses yeux pouvaient tuer, Mon-el ne serait déjà plus qu’un petit tas de cendres…

Et hop, le dîner se transforme en joute verbale où Kara refuse de comprendre les potentielles conséquences de ses actes tandis que Maggie explique qu’ils en était déjà à 17h de négociations avec les braqueurs. 17 heures ? Vraiment ? Et tu leur sortais des platitudes pareilles ??

Ça a dû en faire rire jaune beaucoup, cette phrase-là, fallait l’oser…

On avait dit qu’on ne s’attaquait pas au physique, Maggie !

Le dîner se déroule donc dans la même ambiance que Twitter durant ces deux dernières semaines de l’entre-deux-tours des Présidentielles. Mon-el en rajoute une couche en disant qu’en tant que super-héros (mec, vraiment ??), il pense qu’il vaut mieux parfois cogner que parler… et le super-couple finit par se barrer en laissant les pizzas refroidir. Quand on vous dit que mettre de l’ananas sur une pizza, ça n’apporte rien de bon !!
Alex part rattraper sa sœur et…

…je ne sens pas du tout ce mec dans l’ascenseur !!

Le lendemain dans le bureau Ikea de Lena, on la retrouve en grande discussion scientifique avec sa nouvelle meilleure amie.

Vous êtes toutes les deux tellement crédibles dans cette conversation, c’est incroyable !

Chez CatCo où Kara fait semblait de savoir ce qu’elle fait…

Traduction : « Salut connasse ! » « Hello, emmerdeuse »…

Et je vous le donne en mille : Alex a disparu !! Quand je vous disais que le mec de l’ascenseur était super-suspect et que ce n’était PAS DU TOUT FLAGRANT !
Kara reçoit alors un coup de fil d’Alex… qui n’est évidemment pas Alex mais son machiavélique ravisseur (ou alors Alex a une voix très très rauque au réveil…). Ravisseur qui connaît sa véritable identité – un mec qui a les yeux en face des trous, en fait – et qui menace de tuer Alex si Kara ne libère pas un prisonnier.
Alex elle se réveille dans une cellule et elle n’est pas de très bonne humeur…

Alors menacer le mec qui t’a enlevée, je ne suis pas certaine que ce soit une idée géniale…

Pendant que le DEO flippe et est bien content d’avoir Maggie pour donner un coup de main, Lena et Rhea papotent entre copines au resto.

C’est sympa, ces dîners d’affaires où tu causes de tes relations avec ta mère avec une potentielle associée…

Et Rhea se la joue Desperate Housewife…

Le moment où tu lui as planté un couteau dans le bide n’y est pas étranger, très chère…

Oh c’est cool, Lena, t’as du nez pour jauger les gens !

Le scooby-gang de son côté part interroger le prisonnier dont dépend la vie d’Alex. Hank et Maggie tentent d’enquêter quand Kara, qui ne devrait pas être là, honnêtement, explose une table avec ses petits poings musclés et s’énerve.

Bien, révèle tout, Kara, c’est super…

Elle agit exactement comme avec son costume de Supergirl sur les épaules : elle s’énerve, fonce dans le tas et ne se préoccupe pas des conséquences. Très constructif. Je rappelle quand même qu’elle est censée être journaliste et donc savoir mener des investigations. C’est même ce qu’ils ont tentés de nous faire croire dans l’épisode précédent.
Heureusement, Wynn trouve une piste du côté du fiston du prisonnier.

Supergirl débarque avec sa délicatesse habituelle : « Oh une porte ! » BAM

On s’en doute, Alex n’est pas là, mais le fiston l’attendait.

Oh, super, des retrouvailles de lycée !

Eh oui, le méchant de l’épisode est un ancien camarade de lycée d’Alex, qui a deviné qui était Supergirl suite à un petit épisode d’héroïsme de Kara durant son adolescence. Et qui nous raconte une émouvante histoire du pauvre gamin martyrisé par sa mère et sauvé par son père, désormais en prison à perpétuité pour meurtres. Un papa super cool donc…

Bien évidemment, Supergirl continue dans la délicatesse…

Lena quant à elle a compris que sa nouvelle BFF est une alien qui la pipeaute et la fait gentiment raccompagner dehors…
Alex elle commence à trouver le temps long et utilise son traceur et la caméra qui la surveille pour signaler sa présence au DEO. Elle fait bien car le plan de Maggie pour faire cracher le morceau à son ravisseur a quelque peu foiré…

Quand elle fait ses gros yeux, c’est qu’elle a une idée !

Kara crie déjà victoire et part chercher sa sœur alors que Maggie la met en garde : le bad guy semble toujours aussi sûr de lui, ça pue l’embrouille à trois kilomètres. Mais Kara et la subtilité…
Et vous savez quoi ?
Ben c’était un piège. On n’y avait absolument pas pensé, bien sûr !

« Maintenant il te reste quatre »… Quatre quoi ?

Quatre heures bien sûr ! L’arrivée de Supergirl a lancé le remplissage de la cellule d’Alex. C’est ballot !
Forcément, Supergirl est encore plus énervée et menace encore plus le ravisseur. Technique qui a déjà largement prouvé son efficacité…
Alex demande à parler à Maggie seule à seule, pour potentiellement lui faire ses adieux…

…ce que Maggie ne veut évidemment pas entendre.

Et on apprend donc qu’Alex veut un chien qui s’appelle Gertrude. Alex, tu veux vraiment qu’on te sauve ??
Forcément, maintenant, c’est Maggie qui est UN POIL énervée contre Supergirl.
De leurs côtés, Lena et Rhea reprennent leurs échanges. Et Lena appelle Kara pour avoir ses conseils (toujours avisés, on s’en doute). Mauvais timing, évidemment, parce que Kara n’a pas trop la tête à ça. C’est dommage, ça aurait permis à Lena de savoir que sa nouvelle BFF veut tuer sa « love interest »…

Kara est donc déprimée tandis que Maggie reste en tête-à-tête avec le ravisseur qui tente de la convaincre de libérer son paternel pour sauver sa copine.
Copine qui tue le temps dans sa nouvelle piscine privée…
Il ne reste plus qu’une heure et le stress commence à bien monter au DEO.

Merci, Mon-el, pour ton aide inestimable !!

Maggie a décidé de prendre les choses en main… et fait donc évader le père de prison.

Elle a beau être flic… On se balade dans cette prison comme dans un moulin !

Alex, elle, s’éclate à l’aqua-poney !

Heureusement, Supergirl débarque pour faire un petit laïus moralisateur au paternel…

Mais il n’y a donc personne qui surveille dans cette fichue prison ??

C’est finalement lui qui révèle où Alex doit être enfermée. Solution de facilité pour les scénaristes ? Totalement !
Elles arrivent juste à temps, bien sûr !

Petite déclaration d’amour réciproque avant le baiser obligatoire et réglementaire.

Vite remise, Alex fout un crochet du droit à son ravisseur…

…sous l’œil approbateur (et un peu excité, non ?) de Maggie.

Et Lena ? Non rien…
C’est quand même dommage qu’à chaque épisode auquel Maggie participe activement, elle finit toujours par s’excuser de son comportement à la fin. Toujours. C’est un peu agaçant à force… Les Danvers ont donc toujours raison, même quand elles font ou disent de la merde, et Maggie doit toujours accepter ses erreurs, même inexistantes, et faire amende honorable. Ben non, meuf, t’as le droit de ne pas penser comme ta copine et sa sœur, la girl-scout qui ne réfléchit jamais !
Reste quand même quelques jolies scènes entre Alex et Maggie (mais je dis non au chien Gertrude !!), et dans une série grand public (ciblant en plus relativement jeune), ça fait plaisir d’avoir une relation totalement assumée, banalisée, avec des baisers non cachés par les cheveux ou je ne sais quel angle de vue foireux.
Je crois même que c’est ce qu’il y a de plus intéressant dans la série, dommage qu’elles aient droit à si peu de temps pour vraiment développer ça. Certes, ce n’est pas leur série… mais franchement, Supergirl, on s’en fout, non ?
Et je suis toujours stupéfaite de l’inintérêt profond que les scénaristes arrivent à faire passer avec Mon-el. Le mec a trois lignes dans tout l’épisode, c’est pour dire des banalités foireuses. Impressionnant !
On approche de la fin de saison, mine de rien…

Pour une approche plus complète de l’épisode, je vous invite à jeter un œil chez The Lesbian Geek !

Publicités

Une réflexion sur “Supergirl 2.19 Review

  1. Pingback: Saving Private Danvers | The Lesbian Geek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s